Aménager sa cuisine, même en location !


Avec l’automne approchant, votre envie de mitonner des petits plats réconfortants ou de dévoiler vos prouesses pâtissières se fait sentir. C’est donc le moment idéal pour penser à un aménagement plaisant pour votre cuisine, parfois encore trop souvent négligée.

Dans les appartements en location, cet espace est parfois source de frustration. Parfois générique, parfois vieillot, le choix de ses revêtements n’est pas le vôtre et il faut faire avec car les régies n’autorisent généralement pas la transformation ou la modification de cette pièce. Mais alors, comment rendre votre cuisine agréable ? Voici quelques conseils et principes pour améliorer son aspect, même en location.

Réversibilité, c’est le maître mot !

Quoi que vous entrepreniez de faire, il faut que ce soit réversible. Pas question de peindre votre carrelage ou vos portes d’armoires, car lors de votre départ, il faudra rendre cette pièce comme vous l’avez reçue. Si vous décidez de modifier ou de changer certains éléments, prenez soin de les conserver pour pouvoir les remettre en place. Misez donc sur des accessoires amovibles et des meubles autonomes ou mobiles et écartez ceux qui nécessitent des fixations importantes.

Sujette à un usage extrême, la cuisine est un lieu qui nécessite également de prendre quelques précautions supplémentaires. Afin d’éviter des accidents ou des dégradations prévoyez des matières lessivables qui supporteront les éclaboussures d’eau, la vapeur et la chaleur de vos appareils de cuisson.

Si l’esthétique de votre cuisine est importante, il est surtout indispensable qu’elle soit fonctionnelle. Commencez donc par analyser vos gestes et mouvements dans l’espace lorsque vous cuisinez. Avez-vous suffisamment de plan de travail ? Vos ustensiles sont-ils à bonne portée de main ? Avez-vous suffisamment de rangements ? Voici les premiers points pour lesquels vous devrez trouver une solution car votre cuisine doit être pratique et bien équipée. Selon l’espace libre de votre pièce, il sera possible d’ajouter des modules de rangement ou des équipements électroménagers manquants. Pensez également à optimiser et organiser les rangements à l’intérieur de vos tiroirs et de vos armoires. Par exemple, vous aurez parfois la possibilité d’ajouter des tiroirs à l’anglaise, en plus de quelques séparateurs d’espace ou boîtes de rangement.

Tout comme pour l’aspect fonctionnel de votre cuisine, il vous faudra prévoir une décoration réversible. Selon l’investissement financier et temporel que vous souhaiter mettre en oeuvre, il existe différentes solutions allant d’une simple accessoirisation à une transformation radicale. Identifiez les éléments qui vous déplaisent et ceux que vous pouvez plus aisément tolérer. Avec cet aménagement imposé, vous ne partez pas de zéro.

Impossible de faire abstraction de tous ses composants.

Souvent dépassé ou trop marqué, le carrelage est couramment un élément dérangeant. Pour y remédier, vous pouvez opter pour un revêtement mural à fixation autonome. Si au contraire, vos carreaux sont neutres et génériques, dynamisez les avec des autocollants prévus pour ce cas de figure. Vous pouvez recouvrir le sol d’un revêtement en linoléum ou matière vinyle à pose sans colle. C’est un investissement conséquent que vous pouvez évitez en optant pour un tapis synthétique, par exemple.

Il est également envisageable de repeindre les surfaces de murs non carrelées avec une peinture lessivable, ou d’y appliquer un papier peint de type vinyle.

Les portes de vos armoires peuvent être remplacées par de nouvelles, à condition d’en trouver aux dimensions identiques, y compris percements pour les charnières. Vous pourriez opter sinon pour le remplacement des poignées, une solution moins onéreuse. Les modèles souples, en cuir par exemple, s’adaptent aux différents écartements de percements.

Avec ces quelques conseils, vous pourrez améliorer l’aménagement de votre cuisine, même en location !

Cet article vous a plu ? Partagez le !